Georges Christopher Band

(2 Février 1929 – 26 Aout 2011)

 George Band

Un des monstres sacrés de l'histoire himalayenne vient de nous quitter. Georges Band, premier vainqueur du Kangchenjunga avec Joe Brown le 25 Mai 1955 et membre de l'expédition victorieuse à l'Everest de 1953 est décédé le 26 Aout dernier à l'âge de 82 ans, chez lui dans le Hampshire.  

 

Georges Band est né à Taïwan de parents missionnaires anglais. Durant ses études à Cambridge où il étudie la géologie et l'ingénierie pétrolière, il se passionne déjà pour l'alpinisme et devient président du club de sa prestigieuse université.

Il participe peu après à deux dates clé de l'histoire de la conquête himalayenne. Il est tout d'abord le plus jeune membre (23 ans) de l'expédition victorieuse à l'Everest de 1953 dirigée par John Hunt, qui voit Hillary et Tenzing parvenir au sommet ; pour sa part, il atteint déjà le sommet sud. Deux ans plus tard, il devient le premier summiter du Kangchenjunga (8598m) avec Joe Brown (chacun des membres de la cordée n'a alors que 24 ans!) dans la discrète expédition de Charles Evans.

 band-assaut finalGeorges Band à l'attaque des premiers ressauts de la partie finale de l'ascension du Kangch.

Photo : collection Royal Geographical Society (RGS).

 

 Kangchenjunga The Untrodden Peak Kangchenjunga First Ascent The Final Crack To The Summit

Joe Brown à l'ouverture d'une fissure en bon 4+, la plus haute qu'il ait légué à la communauté alpine!

Photo : collection RGS.

 

 The Hard Years Joe Brown Kangchenjunga First Ascent George Band Reaching Summit Ridge

 Georges Band franchissant le dernier ressaut avant le sommet. Photo : collection RGS.

Fait unique dans les annales de la conquête himalayenne, les deux cordées victorieuses auront l'élégance de respecter les vœux du Prince du Sikkim en s'arrêtant à quelques mètres sous la cime sacrée. Les expéditions suivantes respecteront ce rituel jusqu'au début des années 80.

 summitGeorges Band au sommet. Photo : collection RGS.

 

trioEn 2005, réunis à Mumbai à l'occasion du Jubilé de la première ascension du Kangch, de gauche à droite : John Jackson, Georges Band et Norman Hardie ! Joe Brown ne supportant plus les voyages au long cours ne peut être de la partie.

Photo : The Hindu Magazine.

band brown-2005-rhegd

La mythique cordée de la première réunie en 2005 à Rheged, à l'occasion du Jubilé.

Photo : source inconnue.

 

D'autres expéditions suivront dans les Alpes, le Caucase, les Andes et le Karakoram. Mais après un début de carrière alpine remarquable, à 28 ans Georges Band choisit alors de s'engager dans une carrière internationale au sein du groupe Shell, où durant 26 ans il va obtenir des postes à responsabilité croissante dans sept pays, dont le Vénézuela (où il fait la connaissance de Sir Douglas Busk, alpiniste et diplomate alors basé à Caracas), Bornéo et Oman. En 1983, il retourne au Royaume-Uni terminer sa carrière comme directeur général de l'association représentant les compagnies de gaz et pétrole qui fournissent le Royaume-Uni. Il devient peu après président de l'Alpine Club (1987-1990) puis président du British Mountaineering Council de 1996 à 1999, dont il est honoré Patron en 2011 pour les nombreux services rendus à cette institution.

 

Après sa retraite, Georges Band peut prendre davantage de temps pour se consacrer à l'alpinisme et son rayonnement. Orateur brillant, ses conférences sur l'histoire de l'alpinisme sont unanimement appréciées. Ses ouvrages le sont également : pour le jubilé de l'Everest en 2003, il publie « Everest : 50 years on Top of the World » (Éditions Harper Collins) suivi en 2007 de « Summit : 150 years of the Alpine Club », célébrant l'histoire du plus ancien club alpin de la planète crée en 1857. Sur les traces de l'engagement humaniste d'Hillary, il devient aussi président de l'Himalayan Trust britannique en 2003 et président de la Mount Everest Foundation.

 

 we-hillary-bandAvec Peter Hillary, à l'occasion du récent jubilé de l'école de Khumkung créée par l'Himalayan Trust de Sir Hillary.

 Photo : collection Himalayan Trust.

 

Devenu également membre du conseil de la Royal Geographical Society, en 2008, il est finalement promu Officier de l'Empire Britannique (OBE) pour ses engagements en faveur de l'alpinisme et des œuvres caritatives susmentionnées.

 PDench_Clikpic22En 2003 dans le pays de Galles, sur la route du sommet du Snowdon.

Photo : Peter Dench/In Pictures/Corbis

 

Quelques articles à lire pour mieux approfondir le « morceau d'histoire » :

- L'article de Ed Douglas sur le « Guardian » :

http://www.guardian.co.uk/theguardian/2011/aug/28/george-band-obituary

- L'article de Stephen Goodwin sur l' « Independent »

http://www.independent.co.uk/news/obituaries/george-band-member-of-the-triumphant-1953-everest-expedition-and-conqueror-of-kangchenjunga-2347817.html

- Les articles de Tony Rian et Ed Douglas sur le site du Bristish Mountaineerinf Council (BMC), le second détaillant les arcanes de l'expédition de 1955 :

http://www.thebmc.co.uk/News.aspx?id=4433

http://www.thebmc.co.uk/Feature.aspx?id=1622

- Le récit originel de Georges Band himself publié dans l'Himalayan Journal en 1955 à propos de la première du "Kangch" :
http://www.himalayanclub.org/journal/kangchenjunga-climbed/